Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portal
Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portal
Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portal
Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portal
je t'aime, amour, love, i love you
Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portal
Encyclopédie de l'amour en Islam
Hasab wa nasab : parenté, alliance et patrimoine en Tunisie
JE T'AIME
Mariage musulman
mariage
civil catholique
juif musulman
protestant
union libre
Le concubinage
Les homosexuel(le)s
Le PACS
Relations sexuelles. Interdites : avant le mariage (comme homosexualité, saphisme, inceste, sodomie, hommasse, efféminement, lesbianisme) ; pour raison de parenté (avec mères, filles, sœurs, tantes paternelles et maternelles, filles d'un frère ou d'une sœur) ; en raison d'allaitement ou d'alliance (mères qui ont allaité, sœurs de lait, mères de celles-ci, pupilles placées sous sa tutelle et nées de femmes avec qui l'on cohabite et femmes de ses propres fils) ; on ne peut prendre à la fois 2 sœurs pour épouses, ni d'épouses parmi les femmes qu'un père a épousées.

Mariage. Contrat librement consenti entre 2 personnes de sexe différent. But : la procréation en vue de surpasser en nombre toutes les autres communautés le Jour de la Résurrection. Validité : tuteur matrimonial, douaire (et non la dot) et 2 témoins d'une honorabilité parfaite sont nécessaires pour qu'il y ait mariage valable. Rôle des parents et des proches : le père peut marier sa fille vierge sans le consentement de celle-ci, même si elle est pubère (certains docteurs de la Loi ont une opinion différente). S'il le veut, il pourra la consulter. Mais un autre que le père (tuteur testamentaire ou autre) ne pourra la marier avant qu'elle ne devienne pubère et qu'elle ne donne son consentement, considéré comme acquis si elle garde le silence. La fille déflorée autrement que par accident ou fornication ne peut être mariée sans son consentement explicite.

Mariages interdits : mariage consistant à épouser la fille ou la sœur d'un homme si cet homme épouse la fille ou la sœur du premier afin de se tenir réciproquement quitte de s'acquitter du douaire ; mariage à terme (prescrit dans certaines sectes) ; mariage sans douaire ; mariage contracté au cours de la période de retraite légale, mariage dont les stipulations introduiraient un aléa dans le contrat ou dans le douaire, mariage où la dot serait un objet de vente interdite (vins, porcs, etc.). Autres confessions : l'homme croyant soumis peut épouser une juive ou une nazaréenne (chrétienne), mais non une femme idôlatre, païenne, athée, associatrice, hindoue, bouddhiste. Une croyante soumise ne peut épouser un homme non soumis.
Contrat, mariage

Polygamie. Limitée par la loi coranique à 4 femmes libres, croyantes, soumises, nazaréennes ou juives (ou 4 femmes esclaves, croyantes, soumises s'il craint de tomber dans la fornication et s'il n'a pas les moyens d'épouser des femmes libres). La femme peut faire figurer dans le contrat de mariage que son futur époux devra rester monogame. Le mari devra traiter ses épouses avec justice. Il leur doit la nourriture, l'habillement et le logement dans la mesure de ses moyens.

Divorce.

Répudiation traditionnelle permise. Elle s'effectue par une formule unique prononcée par le mari au cours d'une période intermenstruelle durant laquelle il n'a pas eu de rapports sexuels avec sa femme.

Répudiation par double ou triple formule (innovation, la répudiation triple prononcée en une seule formule) ; elle rend la femme prohibée pour le mari tant qu'elle n'a pas épousé un autre homme. Cas spéciaux : la femme peut racheter sa liberté à son mari en lui versant le montant de son douaire, ou moins, ou plus quand elle n'a pas été lésée dans ses droits par son époux. Mais, si elle a été lésée dans ses droits, elle pourra se faire restituer les valeurs qu'elle lui aura données pour reprendre sa liberté, et le mari n'en sera pas moins tenu par la " séparation ". La " séparation " est un divorce sans droit de retour pour le mari, sauf par un nouveau mariage contracté avec le consentement de la femme. Interdictions : il est interdit au mari de répudier sa femme pendant une de ses périodes menstruelles. S'il le fait, il est tenu et contraint de la reprendre tant que la période de retraite légale n'est pas terminée. Quand le mari n'a pas consommé le mariage, il peut répudier sa femme quand il le veut, par une simple formule (rupture définitive du lien matrimonial). La femme répudiée avant consommation du mariage a droit à la moitié du douaire.

Maladies, disparitions : le mariage avec une personne gravement malade (homme ou femme) est illicite et doit être annulé. La femme peut être rendue à sa famille en raison de vices rédhibitoires : folie, éléphantiasis, lèpre, maladie des organes génitaux. L'impuissant a droit à un délai d'un an pour consommer le mariage. Sinon, séparation judiciaire si la femme le désire. En cas de disparition, délai minimal de 4 ans (parfois plus), à compter du jour où la femme a signalé officiellement la disparition de son mari. Après retraite légale comme en cas de mort du mari, la femme peut se remarier.

Je t'aime.info Le portail de l'amour, I love you the love portalComment dire Je T'Aime? je t'aime, amour, love i love you

Saint Valentin :la fête des amoureux. Découvrez ce que les autres ne vous diront pas.

Copyright Jetaime.info©
reproduction même partielle interdite 
Nota: Ce site a été conçu en accord avec quid.fr

aliments.orgsmac : Sculpture Moderne et Art Contemporain
education nationale
je t'aime : the love portal // le portail de l'amour